télévision

5 magiciens célèbres et connus jadis en France à la télévision

Depuis les années 40, les magiciens ont pris le devant de la scène pour divertir des millions de Français. A la télévision, dans les spectacles privés ou dans les cabarets, ils sont désormais nombreux à offrir un moment magique aux spectateurs. Petits et grands trouvent beaucoup de plaisir à les regarder, ce que soit devant le petit écran ou bien en direct. D’ailleurs, toutes les générations ont leurs propres magiciens Français préférés : Garcimore, Gérard Majax, Bernard Billis et Gilles Arthur ont été les plus célèbres dans ce domaine. Ils ont su marquer les esprits.

Garcimore

Garcimore a été le plus populaire des magiciens en France. Avec son accent espagnol, il a bien capté l’attention de ses spectateurs avec ses tours. Cet illusionniste a été également très apprécié pour son grand sens de l’humour. Sa disparition en 2000 fut un petit pincement au cœur pour tous ses fans.

Garcimore

Son succès a été marqué par ses multiples interventions à la télé en tant qu’animateur durant les années 70-80. Pendant son show, on pourrait croire qu’il fait preuve d’une grande maladresse, mais en réalité, c’est ce qui fait tout son charme. Il fait souvent appel à ses petites souris pour animer ses tours accompagnés par son expression fétiche « Décontrasté ! ». Le magicien Garcimore sera gravé dans la mémoire de tous les Français.

Gerard Majax

Gerard Majax a connu son succès pendant l’émission « Y’a un truc ». Il s’agissait d’un jeu télévisé diffusé quelques minutes avant le grand journal. Il avait pour rôle de décoder les secrets d’un tour de magie réalisé auprès d’un public. 

Gérard Majax

Pendant sept Années de 1975 à 1982, le magicien Majax trouve sa place devant les caméras pour animer des émissions de télé et de temps à autre, il participait à des films de comédies. Les Français se souviennent de lui pour sa carrière dans le show, mais surtout pour ses ouvrages littéraires portant sur la prestidigitation. Majax a toujours eu horreur de ces faux-magiciens et sorciers. Durant tout son parcours, il a fait en sorte de démasquer tous ces dits « imposteurs ». Il a même affronté Uri Geller devant un public pour démontrer qu’il ne possédait aucun pouvoir « exceptionnel ».

Bernard Billis

Bernard Billis trouve ses débuts dans la magie lorsqu’il avait 8 ans, et ce, sous l’influence de son père Teddy Billis, un comédien célèbre. Il participait à une pièce de « Gog et Magog » où il devait réaliser des tours de magie. Il ne s’attendait pas à ce que l’expérience soit aussi inoubliable qu’il voulait absolument devenir magicien plus tard. L’apprentissage de ce magicien s’est déroulé aux côtés d’experts français, américains et espagnols.

Billis

Dans les années 90, il a mis au point son premier spectacle magique dans un grand théâtre de Paris où les spectateurs sont emmenés dans un voyage palpitant et féérique. Passionné par l’écriture, ce dernier n’a pas hésité à produire des livres sur la magie.

Bernard s’est spécialisé dans la cartomagie. C’est d’ailleurs à ce titre qu’il est reconnu à travers le monde. Il est devenu imbattable dans ce domaine, un véritable pro de la manipulation de cartes. Pendant plusieurs années, il est l’unique vedette d’une émission phare sur France 2. Dans la foulée, il a pu ouvrir son propre établissement pour s’initier à la prestidigitation. 

Gilles Arthur

Il débute sa carrière dès l’âge de 16 ans. Il s’est produit pour la première fois dans Les Visiteurs du Mercredi, signé Patrick Sabatier. Progressivement, il poursuit son parcours en participant à des émissions de télé.

Gilles arthur

Il devient le premier producteur d’émission de magie en France en 1993 avec : Attention Magie. Vedette du petit écran dans les années 90. On pouvait aussi le rencontrer lors ses Mandrakes d’Or. Créé par cet artiste, ce festival international de l’illusion et de la prestidigitation offre aux spectateurs les vedettes du monde entier de cet art.

Sylvain Mirouf

A l’occasion de ses 7 ans, Sylvain Mirouf reçoit de ses parents une boîte de magie. Le petit garçon fut tout de suite conquis par le concept. Encouragé et soutenu par ses proches, dès l’âge de 11 ans, il a commencé son apprentissage avec Pierre Edernac, un grand maître. Peu de temps après, il a exécuté son premier tour sur scène. Plus les années passent, plus il s’est perfectionné dans sa plus grande passion. A l’âge de 17 ans seulement, il s’est lancé dans l’organisation de son premier festival de magie.

Sylvain Mirouf

Michel Drucker, voyant tout le potentiel du jeune homme, décide de le pousser devant le petit écran. Dans les années 90, Sylvain se produit souvent dans de nombreuses émissions d’animation. Sous les feux du projecteur, il réalisa plus d’une centaine de tours de magie en quelques mois seulement.